free
web stats
Les directives médicales anticipées - Eugénie Sauriol - Notaires

514 691-9807

Les directives médicales anticipées

Le saviez-vous? Vous pouvez donner à l’avance votre refus ou votre consentement à certains soins médicaux bien précis au cas où vous ne seriez plus en état d’exprimer votre consentement, par suite notamment, d’un accident, d’une maladie ou d’un affaiblissement dû à l’âge qui altèrerait vos facultés. En effet, découlant de l’application de la Loi concernant les soins de fin de vie entrée en vigueur en 2015, les directives médicales anticipées permettent à une personne majeure de s’assurer que ses volontés soient respectées par les professionnels de la santé dans l’éventualité où, en fin de vie, elle ne sera pas en mesure de donner son consentement. De plus, contrairement aux volontés pouvant être exprimées dans un mandat de protection en cas d’inaptitude, les directives médicales anticipées sont contraignantes pour le personnel de la santé, c’est-à-dire que vos proches ne peuvent, alors, s’opposer à vos volontés. Le document est d’ailleurs enregistré dans un registre spécial chapeauté par la Régie de l’assurance maladie du Québec. En conséquence, les directives médicales anticipées permettent d’éviter les conflits au sein de la famille, de favoriser l’entente entre vos proches et l’équipe soignante, mais surtout, de diminuer les risques d’acharnement thérapeutique sur votre personne. Prenez votre santé en main : planifiez vos soins de fin de vie en prévision de l’inaptitude à consentir aux soins.

Pour plus d’informations, je vous invite à communiquer avec moi et à consulter les informations disponibles à l’adresse suivante :

http://sante.gouv.qc.ca/programmes-et-mesures-daide/directives-medicales-anticipees/exigences-requises/

Laisser un commentaire